A Paris : chez Constance, le cerveau de The socialite family ...



Je sais que vous savez déjà ce qu'est le magazine français The socialite Family ... Une bible trendy à la pointe des tendances !
En revanche, peu de gens connaissent le nom du cerveau qui se cache derrière ce magazine ... Visite de l'intérieur de Constance et Laurent : un appartement au top !

I know you already know what the French magazine socialite Family ... A trendy at the forefront of trends bible ! However, few people know the name of the brain behind this magazine ... Visit the interior Constance Lawrence apartment on top !


Chez ces deux-là, tout est question de concession ! Constance est une chineuse avertie, une collectionneuse pathologique et surtout une fille d'antiquaire ! Son mari Laurent est quant à lui un fou de street art et de graff, passionné par l'artiste Kongo ... Sacrée fusion des genres !

Aidé par l'architecte Laurent Butazzoni, le couple a refait cet appartement du XX° à leur goût : un assemblage savant de meubles chinés, tapis berbères, œuvres de street art et pièces iconiques de la décoration enfantine.

In these two, it's all about compromise ! Constance is a "chineuse" warned, pathological and especially a collector of antique girl ! Her husband Lawrence is itself a crazy street art and graffiti, passionate artist Kongo ... Sacred fusion of genres ! Helped by architect Laurent Butazzoni, the couple renovated the apartment of the twentieth to their liking : a clever blend with antique Berber carpets, works of street art and iconic pieces of children's decorating.

Au premier plan : le fauteuil transat d' Hans Wegner Flag Halyard chair est la seule pièce recherchée et achetée de l'appartement ...



Le bureau de Constance est un bureau Paulin chiné sur un vide-grenier à Hyères.


Lit en rotin vintage des années 50 pour bébé Brune ...

La chambre d'Achille, trois ans, est tellement jolie qu'on veut la même ! Vous trouverez le cygne en soie du côté de chez Serendipity ...

Source et crédits photos / Karel Balas pour Milk

0 commentaires :